Fabricants

Promotions

Manifeste #2 : L'anche synthétique révolution ou phénomène marginal ?

Publié le : 2018-05-29 16:12:23
Catégories : Anche , Instruments

La série des « Manifestes de La Boîte à Anches » sont des publications périodiques d’opinion sur les questions essentielles de notre métier aux confluents de l’instrument à vent et de l’e-commerce.

Le deuxième volet traite d'un sujet qui divise saxophonistes et clarinettistes : l'anche synthétique

A La Boîte à Anches, nous proposons à nos saxophonistes et clarinettistes des anches synthétiques de marques Bari, Legere, Fibracell et Forestone auxquelles nous pouvons ajouter la gamme Plasticover de Rico D’Addario qui propose une anche roseau recouverte de plastique.

Quelle est la composition de l’anche synthétique ?

De forme comparable à l’anche roseau, une anche est dite synthétique si elle est fabriquée totalement ou partiellement à partir de matériaux de synthèse :

Modèle

Composition / Matière

Fibre de Bambou (50%) ; Carbone (50%)

Polypropylène

Avilar

Aramides et fibres de résine

Roseau avec revêtement en plastique

Elles est le fruit de recherches et développements visant à obtenir une anche qui a une capacité de vibration semblable à celle des anches roseau. Les fabricants de ces anches sont généralement des entreprises américaines et japonaises.

Comment l’anche synthétique se positionne-t-elle par rapport à l’anche roseau ?

Pour l’instant, et malgré une avancée qualitative notable ces dernières années, l’anche synthétique n’est toujours pas parvenue à déloger l’anche roseau dans l’estime de la majorité des musiciens.

L’anche synthétique dispose pourtant d’atouts indéniables

En effet, sa durabilité est bien supérieure à celle de l’anche roseau. Tous les musiciens vous le diront, trouver l’anche adéquate n’est pas chose aisée, les plus exigeants d’entre eux affirmeront que sur une boîte de dix anches roseaux moins de la moitié sont jouables et seules une ou deux arrivent à leur donner entière satisfaction ! Par conséquent, une fois qu’ils ont trouvé la bonne anche, ils la gardent précieusement et sont en proie à un dilemme permanent car d’une part ils veulent en profiter le plus possible mais sont par ailleurs conscients de sa durée de vie qui, limitée, fera qu’en la jouant, ils finiront par l’user. Cet handicap est moins vrai pour l’anche synthétique qui jouit d’une longévité autrement plus importante si bien que certains musiciens, notamment les concertistes, une fois qu’ils ont trouvé l’anche roseau qui les satisfait la gardent précieusement pour leur concert et utilisent l’anche synthétique pour répéter.

L’anche synthétique peut également se prévaloir d’une excellente consistance et ce même si certains vous diront qu’il existe toujours des différences entre deux anches synthétiques de même force. Il n’en demeure pas moins que ces différences sont nettement inférieures à celles observées pour l’anche roseau.

De même, y a-t-il plus frustrant pour un musicien que de voir son anche se fissurer en pleine représentation ? En effet, cela le contraint de la remplacer sur le champ et de reprendre sa prestation au plus vite. Mais qu’en est-il si l’anche qui lui reste n’est pas à son goût ou même a besoin d’être « chauffée » durant plusieurs minutes afin qu’elle devienne jouable ? Autant d’inconvénients que l‘on ne retrouve pas dans l’anche synthétique qui est immédiatement jouable.

Enfin, l’anche synthétique n’est pas influencée par les changements de conditions atmosphériques et hygrométriques elle restera égale à elle-même en toutes circonstances quand son équivalent roseau gondolera en raison de l’humidité. Cette caractéristique en fera d’une part un excellent compagnon de voyage pour les musiciens qui sont en tournée internationale qui enchaînent les représentations dans des pays aux conditions climatiques variées et d’autre part une anche très prisée par les musiciens jouant avec une anche de grande taille donc plus susceptible de gondoler telle l’anche saxophone ténor, l’anche saxophone baryton ou l’anche clarinette basse.

… mais pas uniquement

L’anche synthétique n’a toutefois pas convaincu certains « puristes » qui prétendent que la sonorité reste globalement inférieure à celle des anches roseau car selon eux elle n’aurait pas la capacité de retranscrire toutes les nuances de leur jeu. Cela pourrait s'expliquer par la structure fibreuse de l'anche roseau qui lui confère une élasticité inimitable. De plus, certains musiciens aiment particulièrement affiner la coupe de leur anche à l’aide de retailleurs, chose à laquelle ne se prête pas l’anche synthétique. La problématique du prix n’est pas non plus à négliger, tout fâcheux incident qui fissurerait une anche synthétique représenterait une perte financière plus significative que pour une anche roseau.

Enfin, la découverte du saxophone ou de la clarinette se faisant généralement avec une anche roseau, le changement ultérieur au profit de l’anche synthétique exigera de la part du musicien une période d’adaptation en raison de la différence de prise en bouche. Cette adaptation peut néanmoins constituer un frein aux yeux un certain nombre de saxophonistes et clarinettistes qui seront plus réticents à adopter l’anche synthétique.

Doit-on envisager des solutions intermédiaires ?

Afin concilier les avantages de l’anches roseau et celle de l’anche synthétique, certains fabricants ont imaginé une anche dite « composite » qui allie une structure fibreuse que l’on retrouve dans le roseau avec des matériaux de synthèse. Elle aura par conséquent la durabilité de l’anche synthétique et la qualité sonore de l’anche roseau et représentera un « dépaysement » moins important pour tout musicien lors du passage du roseau vers le synthétique.

Partager ce contenu